samedi 17 août 2019

SEMAINE 33/19

CA SE PASSE AU HAVRE


SISYPHUS CASEMATE


            C’est à l’artiste brésilien Henrique Oliveira que l’on doit cet arbre horizontal, planté dans le mur d’une alvéole des jardins suspendus et qui y restera jusqu'au 22 septembre.

            « Cette œuvre prend naturellement sa place au cœur d’un jardin botanique dédié à la préservation de la nature. (…) elle rompt avec l’architecture rigoureuse des lieux et en épouse les formes, les creux et les fissures. »






CA SE PASSE AU HAVRE


MYCELLANÉES


            Pour Marine Nouvel, jeune artiste numérique havraise, le champignon est une créature fascinante. Ni animal, ni végétal, il est pourtant bien vivant. L’artiste, dans l’alvéole 13 des Jardins suspendus expose ses couleurs, ses formes, ses odeurs dans un laboratoire où le visiteur trouve fioles, éprouvettes, bocaux et « tables à champignons » qu’il peut toucher jusqu’au 29 septembre.






SPORT

HAC – OCTEVILLE – 2ème acte
            Lundi soir, les handballeuses du HAC et d’Octeville se retrouvaient face à face pour la 2ème fois, dans la phase de préparation de la saison 2019-2020. Cette fois-ci, la rencontre avait lieu au gymnase de la gare.
            Si en première mi-temps, les havraises ont paru plus affûtées que leurs adversaires, la deuxième période permit de rééquilibrer les forces en présence et finalement les octevillaises obtinrent le match nul dans les dernières secondes (27-27).
            Mais peu importe le résultat, il ne s’agissait pour les deux entraîneurs que de faire le point sur l’avancement des travaux et de pouvoir corriger les imperfections qui demeurent.
           
            
Romane Frécon, après 4 ans passées à Burg de Péage, a retrouvé ses marques dans le gymnase de la gare

Tatiana Elisme a prouvé qu'on pourra compter sur elle encore cette saison

L'italienne Iréne Fanton semble être une bonne recrue

Sharon Dorson n'a rien perdu de sa puissance

Le HAC comptera encore sur Katarina Stosic pour tenir la baguette

Louison Boisorieux  a montré de grandes qualités lors de ces deux confrontation

Pour les havraises, la préparation terminée, le championnat de 2ème division débutera le 31 août aux Docks, contre….Octeville. Après la colonelle et la générale, ce sera la grande première.

AUTOS - MOTOS

A LIMPIVILLE

          Chaque 15 août à Limpiville, c'est la grande fête patronale. L'occasion d'organiser, entre autres, un rassemblement de véhicules anciens. L'occasion pour les amateurs de découvrir quelques rares spécimens.

LINCOLN TOWN CAR LIMOUSINE



DONNET



RENAULT EK 1913



CITROËN B2 1923



Un  important contingent de véhicules militaires étaient également présent avec les GMC, Dodge et Jeep classiques, mais il y avait aussi…

PEUGEOT 202 CAMIONNETTE


MOTO ZUNDAPP KS 750 SIDE-CAR



samedi 10 août 2019

SEMAINE 32/19

EDITO


Bonjour,

            Cette semaine, pas de sujet sur l’actualité havraise. Parti le week-end dernier à Paimpol pour assister au FESTIVAL DU CHANT DE MARIN, je n’ai guère eu de temps pour m’intéresser aux événements locaux. Nous reprendrons le cours normal des publications la semaine prochaine, mais cette semaine, ce sera une « SPECIALE CHANTS DE MARINS ». J’espère que cette parenthèse vous séduira et vous donnera envie, pourquoi pas, d’assister à la prochaine édition.



            Le Festival du chant de marins est, quoiqu’un peu boudé par les médias nationaux,  le 4ème événement de l’été breton après le FIL, les Vieilles charrues et le Hellfest en Loire Atlantique. Pour s’en convaincre, quelques chiffres :



-       200 bateaux traditionnels dans le port de Paimpol.

-       7 scènes pour les concerts

-       160 groupes musicaux

-       2000 artistes

-       1800 bénévoles


 et une estimation de 165 000 festivaliers pour l’édition 2019, qui fêtait cette année son 30ème anniversaire.




1)    LES BATEAUX




Ce sont 200 bateaux qui, arrivés dans la soirée de jeudi,  se sont entassés dans l’unique bassin du port de Paimpol, du plus grand, l’ETOILE DU ROY, au plus ancien, le cotre pilote havrais MARIE FERNAND.

Le MARIE FERNAND attend la marée et l'ouverture du sas pour entrer dans le port de Paimpol



Le MARITE

Le FRANCAIS

L'anglais PHOENIX




L'ETOILE DU ROY

PRINCE DE BRETAGNE


2)    SUR LES QUAIS


Difficile, quand on fait le tour du bassin de ne pas rencontrer, des groupes musicaux, des animations, des baladins, etc…














3)    SUR LES SCENES ANNEXES (entre autres)




siiAn – Chanteuse, parolière, guitariste et compositrice française née en Bretagne. Elle acquiert ses bases musicales au conservatoire de musique de Rennes. Elle s’intéresse particulièrement aux musiques traditionnelles et interprète des chansons bulgares, afghanes, râjasthânis, rroms, arabes, irlandaises.




 THE TRONGATE RUM RIOTS – 8 musiciens venus de Glasgow avec un style qui s’étend du punk en sueur aux gens sales, avec la lèche bluesy et le riff des Balkans. Le chaos unique et puissant exalte et charme les foules.




 
ANN O’ARO – Venue de l’île de la Réunion, cette chanteuse ovni écorchée est porteuse d’un maloya (genre musical réunionnais) viscéral émouvant, bouleversant.





LA BOULINE -  Groupe de 3 musiciens dont le répertoire permet au public d’embarquer sur les flots capricieux de la Loire ou tumultueux de l’océan, toujours dans le quotidien ou l’aventure des gens de mer, des « gens de l’eau ».






CLEMENT BERTRAND – Cet enfant de l’île d’Yeu nous raconte en musique le tragique naufrage de l’Ymer qu’il connaît depuis sa plus tendre enfance.




NAVA TRIO – Ce trio breton, avec un joueur de vielle à roue utilise les mots de la musique bretonne, la syntaxe des musiques d’Orient et les couleurs des musiques improvisées et contemporaines.




LES PIRATES – Ces 4 jeunes femmes de Cancale nous racontent la vie à bord des voiliers terre-neuvas ou cap-horniers avec une étonnante force d’engagement.




 
PEKEL – Propose une musique issue des Basses terres de Hollande. Les musiciens mêlent instruments traditionnels (cornemuse, cithare, guimbarde) avec d’autres plus modernes (guitare, accordéon et contrebasse).




 

4)    SUR LA GRANDE SCENE




      Sur la grande scène, se produisent des artistes à la notoriété nationale et même internationale.


TRI YANN – Démesure baroque et grain de folie, leur « tournée kenavo » est passée par Paimpol







LE MYSTERE DES VOIX BULGARES – Cocktail de chants traditionnels, de coiffes fleuries et de chemisiers brodés.


PINK MARTINI avec la chanteuse STORM LARGE – Tout le monde connait « Sympathique » (Je ne veux pas travailler), mais Pink Martini c’est aussi beaucoup d’autres chansons au style rétro jazz et pop aux accents latino-lounge.







MOTIVE (Ex-Zebda) – Pour le groupe toulousain, « chanter, c’est surtout résister, rêver à une société juste et solidaire ».






GILBERTO GIL (avec sa fille et sa petite fille) – Il nous sert des sambas feutrées et des bossas classieuses… Une musique brésilienne accessible, captivante, naturelle.





BERNARD LAVILLIERS – Contestataire et abrasive exploration des mondes obscurs qui gouvernent la planète.


Si ces 71 photos et ces quelques explications vous ont séduits, la prochaine édition du FESTIVAL DU CHANT DE MARINS aura lieu les 13, 14 et 15 août 2021.

PHYLACTERE