jeudi 20 juillet 2017

AUTOS - MOTOS

BEAUX COMME DES CAMIONS...

et un autocar


          Au 23ème CAUX RETRO d'Allouville-Bellefosse des 1er et 2 juillet, il y avait aussi des camions et un autocar...











mercredi 19 juillet 2017

SPORT


LES NOUVELLES


                Après la première séance d’entraînement, les dirigeants du HAC handball ont eu la bonne idée de réunir joueuses et bénévoles, afin que ceux qui n’avaient pas encore eu l’occasion de se rencontrer, fassent connaissance. C’est ainsi qu’après une courte allocution de Benoit Guillous, le Président, l’entraîneur Roche Bedos a présenté les 6 nouvelles jeunes filles qui intègrent  l’effectif ciel et marine.
Tatiana ELISME (Saint Maur) Arrière droit - 21 ans - 1m66 - 66 kg
Maryam GARBA (Issy) Gardienne - 22 ans - 1 m 84 - 72 Kg - Internationale junior

Doumgou CAMARA (Issy) - Arrière droite - 22 ans - 1 m 67 - 70 Kg - Internationale sénégalaise (9 sélections)
Monika RAJNOHOVA - (Skara) - Slovaque - Arrière - 23 ans - 1 m 73

Kristina WILDBORK HANSEN (Silkborg) - Danoise - Arrière gauche - 22 ans - 1m74
Esther SHOP (Nantes) - Néerlandaise - Pivot - 27 ans - 1m76 - 74 kg

mardi 18 juillet 2017

SPORT


LA REPRISE


                Ça sentait la sueur en fin d’après-midi hier, dans le gymnase de la gare : dans la moiteur étouffante du complexe sportif, toutes les joueuses du HAC handball, anciennes et nouvelles, reprenaient contact avec l’effort.

                Et pour le retour en LFH (1ère division) après 2 ans de purgatoire, l’entraîneur Roch Bedos veut mettre toutes les chances de son côté. Aussi, il a fixé la reprise à six semaines avant le début du championnat pour retrouver une homogénéité dans l’effectif qui comprend 6 nouvelles joueuses. Et pas question, comme l’année dernière d’une reprise en douceur à la forêt de Montgeon, mais directement dans le dur pour travailler la vitesse et l’explosivité.

r
Régime spécial pour Jocelyne Mavoungou qui n'a pas encore récupéré son poignet droit après une opération en fin de saison pour une fracture du scaphoïde
Premier contact avec le sport havrais pour Kristina Wildborck Hansen
Marina Pantic élégante et appliquée

Quelques secondes de pause pour Sharon Dorson

Après une longue période de blessures, Katarina Stosic impatiente de faire connaissance avec la LFH
La saison de l'épanouissement pour la jeune internationale Léa Aubertot

lundi 17 juillet 2017

AGENDA


Lundi

17

Juillet



Sainte Charlotte


Bonne fête à toutes les CHARLOTTE


jeudi 13 juillet 2017

ACTU


CHEZ MARCO


                A Pont de l’Arche, capitale régionale de la chaussure, si les usines ont fermé une par une, c’est la plus ancienne, les chaussures MARCO, fondée en 1750 qui résiste. Après avoir subi une liquidation judiciaire en 2010, elle a été reprise par Mauricette Le Bras (77 ans aujourd’hui) qui lui a redonné vie en conservant 60 salariés. Il sort de l’usine 400 paires de chaussures par jour, à destination de 500 magasins, tous situés dans l’hexagone (Les chaussures Caron au Havre). Mais le chiffre d’affaire est surtout réalisé dans le magasin d’usine que Mauricette Le Bras a créé à l’intention des groupes de visiteurs accueillis dans les ateliers.

                Mais si la préoccupation première de la patronne est de maintenir l’emploi et le salaire à ses employés, un problème se pose pour assurer la pérennité de l’usine Marco : La moyenne d’âge du personnel est élevée et nombreux sont les ouvriers et ouvrières qui partiront en retraite dans les toutes prochaines années et il apparaît que notre jeunesse ne soit guère disposée à prendre la relève des anciens.