vendredi 6 août 2010

LE HAVRE, MA VILLE...

CHANTIER

De la forêt en moins...
... mais bientôt, une rocade nord en plus.






7 commentaires:

gl a dit…

ça bosse beaucoup en ce moment et pouratant les panneaux annoncent la fin des travaux pour... 2013 !

LGV a dit…

pauvre foret, verdure et impact CO² !
Les combattants morts en nombre sur cette colline doivent se retourner dans leurs fosses communes en pensant à ces automobilistes pollueurs qui vont se dépêcher de rentrer chez eux sans penser à ceux qu'ils piétinent...

ISA a dit…

Si LGV a raison, dommage que l'on ne mette pas un panneau indiquant les faits historiques et sanglants qui se sont déroulés sur place...

jps a dit…

Tandis qu'on attend ce satané tram depuis 20 ans...

Anonyme a dit…

tout çà, pour aller en direct de la clinique du Petit Colmoulin (avant fermeture) à un hopital "privé"....on croit réver. Bernard

Anonyme a dit…

Certes, nos mémoires ne doivent piétiner l'histoire.
Mais on ne peut s'arrêter de vivre partout où l'histoire s'est passée (ie partout).
Quant aux autres commentaires, je ne les partage pas vraiment. Cette rocade ne servira pas qu'à rejoindre un hôpital (et qu'il soit privé ne pose pas de problème). Elle servira aussi à soulager l'entrée du Havre, pour rejoindre Sanvic, Ste Adresse, Octeville, ... Elle servira même à rejoindre des entreprises privées (si si, celles qu'on voudrait ne pas voir mourir quand leur heure approche).
Crésuz

JackPotMan a dit…

Il ne faut pas rêver, l'avenir est à l'urbanisation des périphéries des villes. Quoi qu'on en dise il faut densifier au maximum les agglomérations, avant tout pour répartir la charge financière des infrastructures des grandes villes (objet même des communautés de communes).

D'ailleurs les élus de Seine-Maritime ont des cours de soutien sur l'étalement urbain contrôlé (donc par logique la densification urbaine)

Dans le cas présent, le foncier de Mont-Gaillard, Octeville, l'aéroport... sont ou seront bétonnés ou plutôt convertis en éco-quartier comme on dit aujourd'hui.

Il faut nager avec le courant enfin plutôt rouler dans le sens de la route. (Rire)

Désole d'avance pour les "Écologistes citadins" (si ça veut encore dire quelque chose).